TRaitement  en groupe                       pour enfants et adultes

happy_teens.jpg

Ψ Traitement pour le TDA(H)

Le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA[H]) est un syndrôme affectant à peu près 7 à 9% des enfants. Il est le plus génétique de tous les troubles psychiatriques, et jusqu'au ¾ des enfants atteints le seront toute leur vie. Il est bien connu qu’un TDA(H) non-traité est associé à plusieurs défis et difficultés, tels que l’échec scolaire, la toxicomanie, les enquêtes de sécurité, les accidents de voitures, les grossesses imprévues, la perte d’emploi et le divorce. Heureusement, l’intervention précoce peut faire toute la différence ! Que ce soit le TDA avec ou sans hyperactivité, l’approche du traitement est la même : interventions comportementales, programmes neurocognitifs, coaching et/ou médication. Normalement, les meilleurs résultats s’obtiennent par le cumul de certaines de ces options.

❧ Traitement pour les enfants et les adolescents

Le TDA(H) peut empiéter sur la vie personnelle et familiale. La vie de ces personnes est fréquemment perturbée par la désorganisation, l’oubli, la distraction, l’impulsivité et la mauvaise conduite. Par ailleurs, approximativement 33% des enfants atteints de TDA(H) ont des troubles académiques, 12% redoublent leur année scolaire, et presque 10% des adolescents abandonnent l’école s’il n’y a pas de traitement. Il arrive souvent que les adolescents affectés par le TDA(H) vont obtenir des notes académiques inférieures aux autres et ce, malgré leurs habiletés scolaires.


Il est normal pour les parents de ressentir une certaine impuissance et de la confusion quant à la façon de gérer le trouble affectant leur enfant. Il peut sembler que ces enfants peuvent intentionnellement ignorer, défier ou agacer les autres. Cependant, plusieurs d’entre eux ont l’intention de collaborer ou de bien se tenir, mais – oups! – ils réagissent, deviennent distraits ou oublient leur intention au moment de le faire. Il y a donc un décalage net entre l’intention et la réalisation. Bien que ces problèmes aient un point d’origine dans le cerveau (principalement dans le cortex préfrontal), les formes traditionnelles de discipline telles que crier, punir ou donner la fessée ne fonctionnent pas bien. Il se peut que l’on voie des changements brefs, surtout sous l’effet de la contrainte, mais l’effort est simplement trop dur à entretenir. En fait, la résolution de problèmes et la collaboration sont les moyens les plus efficaces pour aider à mieux gérer les défis occasionnés par le TDA(H) chez les enfants.


Notre but est de fournir aux familles les outils nécessaires pour mieux comprendre et gérer les comportements problématiques lorsqu’ils surviennent. La littérature scientifique a démontré que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est le seul type de traitement psychosocial pour le TDA(H), et le Centre de neuropsychologie et de counseling de l’ouest de l’ïle offre cette forme de thérapie en individuel ou en groupe.

La TCC est validée scientifiquement pour gérer des problèmes au moment présent, au lieu de rechercher les causes profondément enracinées. Pour les personnes atteintes du TDA(H), la TCC enseigne des techniques pour améliorer l’attention, le contrôle des impulsions, les habiletés sociales et les comportements positifs d’adaptation. En même temps, les parents sont renseignés sur la nature du TDA(H), sur comment anticiper et prévenir les conduites problématiques, et sur comment utiliser des stratégies alternatives pour récompenser les comportements positifs et pour décourager les comportements négatifs.

Au Centre de neuropsychologie et de counseling de l’ouest de l’île, nous utilisons également les interventions neurocognitives telles que l’Entraînement de la mémoire de travail Cogmed et la Pleine Conscience. Il est vrai que la médication va probablement aider votre enfant à rester assis, à mieux se concentrer et à être moins impulsif. Toutefois, la médication est un outil, pas une cure. Les résultats idéaux sont plus probables lorsqu’on utilise une gamme d’interventions. Les traitements comportementaux et neurocognitifs prennent plus de temps, exigent plus d’efforts et de ressources que la médicamentation, mais comme récemment déclaré par le « Centre for Disease Control » (CDC), les effets peuvent durer à plus long terme. À noter que le CDC recommande fortement que dans la mesure du possible, les enfants d’âge préscolaire soient traités d’une manière comportementale avant de considérer la médication.

Nos programmes sont conçus pour les enfants et les adolescents atteints par les défis attentionnels, comportementaux et/ou émotionnels. Nous rencontrons hebdomadairement des jeunes et leurs parents; l’entraînement parental s’occupe de promouvoir les changements positifs dans le comportement et le fonctionnement de leurs enfants. Nous utilisons des techniques interactives de développement de compétences, de résolution des problèmes et des techniques de gestion de comportement. Les enfants et les adolescents apprennent de nouvelles compétences dans plusieurs domaines essentiels, la vie sociale et les habiletés académiques incluses. Pour les adolescents, nous abordons aussi les questions de la pression des pairs, la toxicomanie, les comportements à risque et les problèmes relationnels.

À noter qu’à la fin du programme, nous restons en contact avec les familles si nécessaire. Des services additionnels sont aussi disponibles.

Format - traitement en groupe:

  • 12 séances de 75 minutes chacun; maximum de 8 enfants ou adolescents et leurs parents par groupe.
  • Introduction au concept de TDA(H) et des éléments essentiels de traitement (première séance seulement).
  • Révision des exercices et pratiques domiciliaires (commençant dès la deuxième séance).
  • Présentation de nouveaux concepts, ce qui inclut les vidéos, le modelage et/ou les jeux de rôles; les sujets suivants sont également couverts :
    • Problèmes avec l’estime de soi et la gestion de temps.
    • Procrastination et évitement des tâches plus difficiles, ennuyantes ou non gratifiantes.
    • Incapacité à exécuter ses tâches.
    • Incapacité à s’arrêter et à changer de tâche ou un comportement nouveau lorsque nécessaire ("l’hyperfocus").
    • Désorganisation (p.ex. pertes, oublis, égarements, désordre).
    • Incapacité à compléter les projets ou les buts à long terme.
    • Difficultés interpersonnelles (p.ex. interrompre, répondre impulsivement, être trop hyperactif).
  • Exercices faits durant la séance.
  • Explication des prochains exercices/pratiques à domicile.
  • Feuillets remis pour résumer la séance et les « devoirs ».

❧ Traitements pour les adultes

Le TDA(H) peut s’avérer tout aussi difficile pour les adultes que pour les enfants. Les adultes n’auront peut-être pas les agents stresseurs de l’école (par exemple, rester assis toute la journée pour des cours fréquemment ennuyants, étudier, passer des examens, compléter des devoirs quotidiennement, vérifier que son apparence est « parfaite »), mais les exigences du monde du travail et de la famille – surtout pour les parents qui ont leurs propres défis. En fait, les recherches démontrent un impact substantiel du TDA(H) sur plusieurs aspects de la vie : le travail, le domicile, les relations interpersonnelles, les finances, ainsi que la santé physique et émotionnelle.

La médication peut être vraiment bénéfique pour les adultes atteints par le TDA(H), notamment en ce qui concerne la régularisation de l’attention et le contrôle des impulsions. Toutefois, la médication n’efface pas de façon magique tous les symptômes du TDA(H). La thérapie cognitivo-comportemental (TCC) peut augmenter l’efficacité du traitement, produisant des changements significatifs en l’espace de quelques semaines seulement.

Il n’y a aucune évidence que le TCC peut remplacer un traitement médical, ou même en diminuer la dose. Néanmoins, une étude récente de l’Hôpital Général de Massachusetts a démontré qu’une combinaison de médicament et de TCC est plus efficace que la médication seule pour contrôler les symptômes du TDA(H).

Cibles de traitement:

  • Problèmes avec l’estime de soi et la gestion du temps (être en retard, rendez-vous manqués, etc.).
  • Procrastination, évitement de tâches (incapacité d’initier, faire les choses à la dernière minute).
  • Incapacité de compléter les tâches, surtout celles qui sont particulièrement ennuyantes ou non gratifiantes (par exemple : payer les factures, faire la lessive, poster des lettres, soumettre des demandes à temps).
  • Incapacité d’arrêter et de changer une tâche ou une activité lorsque nécessaire (“l’hyperfocus”).
  • Difficultés avec l’organisation (pertes, oublis, égarement, désordre).
  • Incapacité à compléter les projets ou à atteindre les objectifs de vie à long terme.
  • Difficultés interpersonnelles (p.ex. interrompre, répondre impulsivement, être trop hyperactif).

Format:

  • 10 séances de 75 minutes chacun, maximum de 12 personnes par groupe.
  • Introduction au TDA(H) et les éléments essentiels du traitement première séance seulement).
  • Révision des exercices/pratiques domiciliaires (dès la deuxième séance).
  • Présentation de nouveaux concepts en utilisant des vidéos, du modelage et des jeux de rôles.
  • Exercices et pratiques durant les séances.
  • Révision des prochains exercices/pratiques domiciliaires.
  • Des feuillets qui résument les séances sont remises de même que des « devoirs ».

↑ Retourner en haut

Ψ La pleine conscience

❧ Pleine conscience pour les enfants et les ados

La pleine conscience (« mindfulness meditation») peut aider les enfants à mieux gérer et même réduire leurs stress, produisant des changements dans le cerveau ainsi que dans le système nerveux. Nos programmes uniques, S2B : Solutions de bien-être, combinent des méthodes d’entraînement bien connus avec des stratégies cognitivo-comportementales. Nous offrons des outils concrets et accessibles pour diminuer la réactivité et pour stabiliser les émotions; de cette manière, nous pouvons ramener les régions corticales du cerveau « en ligne ». Les résultats? Des étudiants plus calmes et heureux, un meilleur rendement scolaire, et une salle de classe plus tranquille et contrôlée.

Les recherches sur la pleine conscience pour les jeunes démontrent plusieurs bénéfices essentiels à et hors de l’école, y compris :

  • Meilleure attention et concentration.
  • Un plus grand sentiment de calme.
  • Moins de stress et d`’anxiété.
  • Amélioration du contrôle des impulsions.
  • Meilleure conscience-de-soi.
  • Des réponses plus efficaces face à des sentiments difficiles.
  • Encore plus d’empathie, moins d’agressivité et d’intimidation.
  • Développement d’habiletés de résolution de conflits.

Cliquez ici pour une courte vidéo décrivant les avantages de la pleine conscience pour les enfants et les adolescents.

S2B : Solutions de bien-être comprend neuf séances hebdomadaires de 60 minutes. Plus les enfants sont jeunes et plus la durée de la pratique de la pleine conscience est de courte durée. Pour les enfants, les explications et les pratiques sont en alternance avec des jeux et des activités associées. Les enfants plus vieux et les adolescents ont une plus grande capacité de compréhension, leur programme offre donc plus d’explications et de discussions de groupe. Les pratiques de pleine conscience sont également un peu plus longues. Nous offrons aux adolescents une page Facebook où ils peuvent discuter ou poser des questions au sujet de leurs expériences.

Nos classes incluent entre 5 et 15 enfants, regroupés selon leur stade de développement. À noter que les classes de Pleine conscience pour les parents sont disponibles sur demande.

Contactez-nous pour de plus amples informations sur nos programmes!

❧ Pleine conscience pour les adultes

Pour les adultes, la pleine conscience offre plusieurs avantages bien établis pour le bien-être physique et affectif. En outre, cela procure un impact positif sur la santé (p.ex. des améliorations en réponse immunitaire, santé cardiovasculaire, douleur, récupération de cancer, dépression, anxiété, etc.). La pleine conscience nous enseigne également comment changer la vitesse dans le cerveau et le système nerveux, nous permettant de réagir plus calmement et de fonctionner plus effectivement dans la vie. Selon des données récentes, la pleine conscience peut engendrer des changements cérébraux en aussi peu que six semaines de pratique quotidienne.

En fait, ces changements cérébraux se traduisent par un fonctionnement plus réceptif et adaptif. Au travail, les gens qui pratiquent la pleine conscience sont plus collaboratifs, productifs et effectifs, avec des taux inférieurs de stress, conflits interpersonnels et d’épuisement. À notre centre, la pratique de la pleine conscience peut avoir pour effet un parentage plus patient, moins de stress et d’anxiété, et des relations interpersonnelles améliorées. Peu importe l’environnement, le résultat est un meilleur bien-être et une qualité de vie enrichie.

Nous offrons plusieurs programmes pour les adultes, tels que Pleine conscience pour les adultes, Le parentage conscient, La pleine conscience au travail et Un bel âge conscient. Chaque programme peut être enseigné en individuel ou en groupe, dans notre clinique ou dans votre environnement (bureau, école, centre communautaire). L’entraînement recommandé est de 10 séances hebdomadaires de 60 minutes chacune. Néanmoins, les cours peuvent être adaptés à vos besoins et horaires.

↑ Retourner en haut

Ψ Groupes d'habiletés sociales et de vie

Les enfants avec des troubles sociaux (et, souvent, comportementaux), ont besoin d’accompagnement et d’encouragement pour les aider à imaginer et à exécuter de nouvelles façons de fonctionner. Le leur expliquer, (même à de nombreuses reprises) n'est souvent pas suffisant! Au Centre de neuropsychologie et de counseling de l’ouest de l’île, nos animateurs de groupe enseignent les compétences essentielles en utilisant les démonstrations par vidéo, le modelage, les jeux de rôles et la pratique pendant des activités amusantes. Après plusieurs répétitions (pratiques) et avec le coaching, les enfants peuvent améliorer leur contrôle de soi, leurs habiletés d’adaptation et leur capacité de communiquer. Nos groupes mettent également l’accent sur la maîtrise des émotions et la tolérance à la détresse, des éléments fondamentaux de résilience et de bien-être. Apprendre à exprimer leurs besoins et leurs sentiments, à se comporter de façon appropriée dans les situations stressantes, à se faire des amis et les garder: tout cela contribue à augmenter l’estime de soi de l’enfant. Nous leur enseignons comment mettre en pratique les compétences nouvellement développées et les outils acquis à l’extérieur des séances, et, dès que le programme est terminé, nous offrons un suivi à la maison, à l’école ou à la garderie.

Nos groupes de 10 semaines sont offerts pour les enfants âgés de 3 et 6 ans (60 minutes), de 7 à 10 ans (75 minutes) et de 12 à 14 ans (90 minutes). Il est possible de demander un groupe pour les enfants plus âgés qui ont des besoins spéciaux. À noter que nos groupes peuvent être planifiés après l’école ou les fins de semaine, selon la préférence de la famille. Contactez-nous pour plus d’informations !

↑ Retourner en haut